Delcroix logways

Se préparer au grand départ, à chacun sa manière !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

84 solitaires prendront le départ de la mini transat 6.50 de Douarnenez le 13 octobre prochain.

Prendre le départ, cela implique que ces 84 marins se soient qualifiés au préalable ; 1000 miles hors course et 1000 miles en course avec leur bateau. Cela implique également qu’ils aient effectué une réelle démarche, qu’ils se soient investis pendant des mois, voire des années dans leur projet, avec persévérance ou acharnement pour certains. Ce n’est pas un simple départ en mer depuis le Port-Rhu et une arrivée 45 jours plus tard à Pointe-à-Pitre. Une mini transat,; elle se convoite, elle se prépare et elle se mérite !

Alors, à 13 jours du grand départ, que font nos skippers, Arthur et Gwénolé ?

Arthur, sa transat, il la prépare depuis 5 ans, depuis le jour où il a commencé la construction de son mini. Après la mise à l’eau, les premiers entrainements et sa qualification, il y a eu les courses d’avant saison afin d’apprendre de ses concurrents et se confronter à ses principaux adversaires.

Arthur a d’ailleurs participé à la dernière course de saison, début septembre : le Trophée Mini 6.50 « Kaya ropes », à La Rochelle. Ils étaient une quinzaine de mini à s’aligner au départ (dont 6 bateaux de catégorie prototype). Au programme, 3 jours de courses alternant parcours fabriqués de type banane (i.e. un aller retour entre deux bouées dans l’axe du vent) et parcours côtier utilisant les bouées de balisage présentes dans la baie. Arthur remporte magnifiquement le Trophée dans sa catégorie. Continuer de s’entrainer à 1 mois de la course permet à Arthur de se perfectionner et de faire ses derniers réglages. Après cette belle victoire et l’assurance d’avoir un bateau fin prêt, Arthur a convoyé son bateau à Douarnenez ; il ne lui reste plus qu’à se reposer un peu avant de rejoindre le village de la classe qui attend tous les coureurs autour du 03 octobre 2013.

Voir photos Galerie-photos plus haut.

Quant à Gwénolé, il a choisi de se changer les idées, tout en conservant un physique à toute épreuve, en participant au championnat du monde de catamarans Class C (gréement composé d’une aile rigide en lieu et place du mât, de la bôme et de la grand-voile), disputé fin septembre à Falmouth, en Angleterre. Cette compétition, également surnommée « petite coupe de l’America », rassemble une dizaine d’équipages venant du Canada, des Etats Unis, du Portugal, de Suisse, de France… et combine régates en flottes et matchs (duels). Gwénolé faisait partie de « Challenge France », l’un des deux équipages français et naviguait en tant qu’équipier sur le plus vieux catamaran de la flotte, le « Patient Lady », construit il y a plus de 30 ans !

Le grand favori de cette édition était le navigateur Franck Cammas sur Groupama ; il a remporté la coupe après de beaux duels avec l’équipage suisse Hydros, qui avait, pour l’occasion construit 2 catamarans très rapides. Gwénolé et son équipe ont tout de même décroché une 6ème place en participant à toutes les manches, sans désaler, ni casser ;-)

Voir photos dans la galerie plus haut. Plus d’informations sur http://www.challengefrance.com

Après 2 semaines passées en Angleterre à naviguer et à parler architecture navale, vitesse, technique et innovation, Gwénolé est de retour en France. Il convoie son bateau demain ou mercredi, direction Douarnenez.

En milieu de semaine, tous les bateaux ont dans l’obligation d’être amarrés au Port-Rhu afin de procéder aux premiers contrôles imposés par l’organisation. C’est aussi l’occasion pour tous les marins, de parler météo, stratégie, de préparer les derniers routages et surtout de se retrouver dans l’ambiance de la classe quelques jours avant le grand départ !

Rendez-vous dans une semaine pour les premières photos et les impressions d’avant course à Douarnenez d’Arthur et Gwénolé en exclusivité !

Publicités